La fillette télé

Pour précision, donc, l’histoire s’est déroulée dans le métro Lillois, un jour normal comme ils le furent tous. Un jour avec mon ami Hamdi, à rigoler sur tout, à faire 10 fois la rue Gambetta dans tous les sens, (Private : tu vois le boutique Singer ?), à rien faire mais en mm temps tellement … merci Hamdi, mon ami … merci pour ce soutient mutuel … c’était vraiment Mabbrouk … mais pas fini … tout cela pour dire que le début fut écrit par moi et terminé par Hamd’. Voila, bonne lecture et courage, installe toi confortablement, met tes lunettes, et c’est parti pour un voyage en métro entre nons deux cerveaux …

C’était une de ces petites filles tellement moches que tu te poses des questions quant à avoir un jour des enfants. Et s’ils étaient moches ? Normalement, on ne se dit jamais ça … enfin il faut espérer. Car c’est une œuvre (plus ou moins artistique, selon la façon dont elle à été conçu … autant au niveau imagination que performance corporelle – la petite cuillère russe par exemple est sans conteste une prouesse artistique qui aura un impact direct sur le résultat final !), que l’on ne peut retoucher ! (Tu as le droit de relire cette phrase pour voir comment se connecte le début et la fin, car les parenthèses de 3 lignes pour rien dire ça commence à bien faire !). Bref, (ah quel doux mot parfois, tu penses : Il va arriver au fait ou bien ? Et la le bref surgit, remettant en place les choses, recadrant le débat, synthétisant tout en introduisant dans sa transition la plus efficace possible la suite), c’est comme si t’avais qu’un seul essai pour concevoir un truc qui te suivra toute ta vie.  Genre, une fois que t’as commencé, tu peux pas t’arrêter à mi-chemin en te disant, arff, c’est mal parti, je recommence, … nan, tu fais ça d’un coup d’un seul (ou n’importe certain pourraient même dire), et schlaaaak … ça c’est fait. Ah tient, c’est comme si tu préparais un plat au four et que tu goûtais pas de toute la cuisson (genre si t’as oublié un truc, t’es … baisé ; Si t’as pas mis de gras au fond, ben ça va accrocher, pas assez d’eau se sera trop sec … enfin, grosse pression quoi), bof, pas vraiment finalement. Tout ça pour dire que cette petite, (si l’on résumait la totalité de ses défauts en 3 points,  d’une part était bête, d’autre part était moche et pour clore le tout avait une tête en forme de télé ! Le fait qu’elle soit bête n’es pas si dérangeant en soit, tous les enfants sont un peu cons (la preuve j’ai demandé à plus de 14 enfants et demi ce qu’ils pensaient de la situation géopolitique actuelle par rapport aux mesures de conservation de la faune sensible lancées par l’UNESCO durant ces 18 dernières années dans le Sud-est de la Tasmanie, et aucun n’a su m’apporter une réponse claire, développée et structurée … alors …bon. Le fait qu’elle soit moche était déjà plus dérangeant, pour elle principalement et pour ses parents, s’ils s’en rendaient compte un jour. Alors la tronche de télé par contre, rolala, nom de zeuuus ! Tu vois vraiment le genre de tronche grosse et carrée … le truc vraiment moche quoi, avec en prime un bonnet moche. Mets un bonnet à une télé, … franchement ça ressemble à rien (encore plus si le bonnet est moche) et ben la fillette télé c’était pareil, en plus moche et ridicule encore … si c’est possible ! Cette fillette était sale en plus, elle se trainouillait partout. Elle aurait léché la barre du métro que ça m’aurait pas étonné (voilà peut être l’une des explications sur les barres de métro grasses et collantes !). Je la regarde, tristement (en me disant que je n’aimerais pas que mon enfant soit aussi moche et toutes les conneries dites plus haut), je lui souris … peut être à elle lu dans mes pensées mais cette petite conne me dit d’un ton froid, monotone et très irritant, « t’arrêtes ». Fichtre, qu’elle ne fut pas là ma surprise. Hamdi ricane doucement. La fillette se retourne alors et lui dit, la même : « t’arrêtes » ! Mais vraiment le genre de « t’arrêtes » pourris, celui qui t’énerve, une sorte de  t’arreeeeeeeeetes insupportable celui que direct t’as envie de zapper ! Où aussi un peu comme ce genre de télé à l’ancienne qui quand elle déconne, tu lui fous un gros coup sur le flan. Weutsch’bam … (je trouve que cette onomatopée retranscris parfaitement le bruit d’une baffe sur un flan de télé – ou assimilé ). Le genre de fillette aussi énervante qu’une télé qui ne capte que la une (pas d’écrit direct sur notre cher président, mais sans en penser moins), qu’une télé qui ne fonctionne pas bien lorsqu’il pleut (que t’habites dans la cambrousse et que ta cotche est en rade),  qu’une télé couleur qui se met en noir et blanc quand tu joues à la console (essaye sérieux ! Jouer à Mario kart sans couleur c’est comme aller à Dieppe sans voir la mer, aller à Cancale sans manger d’huîtres, faire un nouvel an sans cotillons, aller à la neige sans faire de luge, se faire un apéro sans olives … enfin ça c’est plutôt perso), un écran qui grésille au moment le plus critique d’une finale de coupe du monde de catch féminin (euh de football bien sûr), une télé ou la télécommande marche plus, une télé où le son est bloqué, … bref une télé chiante.

  

Ça me rappelle une télé que j’ai très bien connue. Une télé old school de chez old school avec sa télécommande 5 piles, épaisse comme un triple sandwich club (non S*CF) au thon/crudités (la commande, pas le téléviseur). Cette télé était nif à priori,  je décidais donc de l’emmener à Toulouse avé moi. Vu la taille de la télécommande t’imagine la taille de la télé … bref, après avoir été contraint à abandonner quelques conneries au profit de cette bête de technologie (cette technologie de bêtes ?), la voiture fut blindée à mort. Une huitaine d’heures plus tard, à peine (vive les joies de l’autoroute), je débarquais donc dans cette nouvelle ville, en mode « poor lonesome cow-boy », sans amis ni ce qui aurais pu me servir de substitut raflé par les schtroumfs (schtroumf chauve, schtroumf à casquette dans ma voiture avec une cassette de teck et schtroumf met toi tout nu) quelques jours auparavant. Schtroumf alors. Vous l’aurez bien compris, ma télé était ma seule attache. 3 étages plus tard, 2 portes battantes à ressort, une femme de ménage, 2 paliers de demi-étage, deux trois éraflures, une petite frayeur style « hophophop je marche sur mon lacet », un dos en moins(se), les mains en feux et la larme à l’œil (en voyant ma première chambre universitaire – mais cela fera l’objet d’un texte dédié –), je saluais ma maman depuis le pas de ma (la) porte. Me voilà donc d’un coup, seul sur mon pauv’ matelas, tellement crade que tu poses ton duvet dessus pour pas salir tes fringues. Branchement de la chaîne, une sorte de rituel, tu fais quoi sinon sans musique ? Soulevage tant bien que mal de la téloche, ma nouvelle amie, confidente et amante d’une manière non sensuelle c’est sur, vu le poids. Je branche la prise (et là il faut une chute bien entendu, facile à trouver d’ailleurs mais peu importe), l’écran blanchi légèrement et sclack le tube (ou tioube si t’es un peu anglais et que tu aimes le redbull : eu tioube pliz et le type te verse quatre doses de vodka dans deux redbull pour 50 balles – enfin 5 pounds précisément – alors gaffe), je disais donc, le tioube catho (cathodique bien sur même si elle peut avoir un aspect religieux pour certains) me lâche, putain de merde, il grille comme ça, d’un coup.

L’écran redevient noir, mon esprit suit …

Je vais donc fumer des cloppes en écoutant de la zic …triste programme. Demain on est dimanche et il pleut sur toulouse. Tout ça pour dire que cette télé, qui m’a saoulée, a dû se réincarner en petite fille chiante à la tête parallélépipédique (dire 5 fois ce mot très vite à voix haute sans se planter – une télécommande vocale à gagner). Mais revenons à notre fillette (j’ai essayé de trouver un truc drôle avec mouton mais c’est pas évident), elle servait à rien cette yeuf, comme la plupart des mioches mais en pire. Ca me revient maintenant, son bonnet, c’était une sorte de gros bonnet péruvien (enfin gros pour une fillette de son age), qui lui englobait sa grosse tête en laissant, malgré tout, échapper son mauvais karma. Je ne voudrais pas jeter la pierre aux jeunes délinquants mais attention, cette petite a récidivée, cash en plus, puisque quelques secondes plus tard, elle disait pareil à un autre petit (avec qui elle aurait eu aucune chance de pouvoir se faire un pote pour jouer au puzzle au médecin ou autres activités que nous ne pratiquons plus hélas). Un petit tout mimi, souriant, avec des yeux tout grands ouvert qui jouait silencieusement en tournant autour de la barre et qui regardait la gamine en se disant lui aussi, probablement, que « C’était une de ces petites filles tellement moches que tu te pose des questions quant à avoir un jour des enfants ».

Transition et passage de plume à Hamdi

C’est à ce moment là que je me suis rappelé la première fois où j’ai su que j’étais moche. J’avais 13 ou peut être 14. Ma mère rentrait du boulot et m’appela : « Hamdi,  Hamdi, viens voir ! ». Je descendais freestyle comme d’hab’ et là elle me fait « assis toi, j’ai quelque chose d’important à te dire ! ». J’avoue que là, j’ai eu des frayeurs, je pensais à des trucs genre « ton papa c’est pas ton papa » ou encore « t’es pas notre fils » mais non ! Avec la douceur d’une mère elle me dit : « écoutes fiston, t’es assez grand maintenant pour comprendre, voilà t’es moche ! »   C’est vrai que ça changé pas mal de chose dans ma vie, en bien, puisque cette prise de conscience est venue compenser une arrogance exceptionnelle et une prétention incessante. Imaginez si j’étais beau, j’aurais été une « vrai merde » (je le suis mais je l’aurais été encore plus !) .   Les moches qui ne savent pas qu’ils sont moches deviennent méchants avec le temps, à force qu’on ne viennent pas les chercher, qu’on ne leur adresse pas la parole, ils deviennent désagréables et très agressifs, c’est un mécanisme psychologique qui s’installe, c’est comme s’ils se donnaient une raison du mépris des gens, autre que leurs « mocheté ».   Les hommes moches (toujours dans la catégorie de « qui ne le savent pas »), à force de plaquage dés ses premiers booms (quand ils sont invités) ont toujours des théories intéressantes sur les filles, je vous explique, pour eux, toutes les filles sont soient « matérialistes » soient « racistes » soient « salopes », encore des raisons pour expliquer une laideur naturelle dont ils n’ont pas conscience.   

C’est beaucoup plus compliqué pour les filles moches, elles se divisent en deux catégories, celles qui choisissent d’être très mais très gentilles, qui prêtent leurs cours à tous les  garçons de l’amphi, qui proposent de les aider à réviser, qui très souvent demandent si quelqu’un veut du café ( c’est toujours la plus moche qui propose le café, ça doit être hormonal et universel), et surtout s’arrange toujours pour que sa meilleure amie soit belle !   La seconde catégorie des filles moches, c’est celles qui deviennent méchantes précocement, c’est-à-dire qui ne donnent pas leurs cours, qui n’ont quasiment pas d’amis, qui regardent « amour, gloire et beauté saison 518 » et qui ont bien évidement une réflexion très profonde sur les hommes : ils sont tous « machos » « sexiste » ou « homosexuels » !   Mais les hommes et les filles moches et qui ne le savent pas se retrouvent principalement sur deux choses : un, ils regardent tous les deux des pornos et ne dévoilent ça à personne (moi je regarde mais je le dis ), deux ils remercient toujours dieu pour avoir créer l’ « alcool », sans lequel ils n’auraient jamais pu baiser ! C’est vrai, quoi, dieu a vraiment crée l’alcool pour permettre aux moches de coucher !    Moi je dis que si on a des amis qui sont moches, et bah il faut les aider, il faut leur dire qu’ils le sont ! Ça ne peut que leur faire du bien, croyez-moi.   Revenons à notre fillette-télé, ce n’est pas vraiment sa tronche qui me gênait c’était plutôt la disproportion de la tête par rapport au corps, elle avait un visage de moche de 7 ans et la dimension de crane d’un alcoolique de 40 ans, il fallait faire quelque chose, je voulais parler aux parents, je voulais le leur dire, je ne sais pas moi, prendre conseil, peut être qu’il y a des positions à ne pas prendre pendant la conception ou peut être qu’ils l’ont fait précipitamment je ne sais pas, mais va dire à une mère que son enfant est moche (à part la mienne parce qu’elle le sait, puisqu’elle me l’a dit !). Franchement, ça mène à quoi cette histoire, moche ou pas moche, la vraie beauté c’est la beauté… (vous connaissez la suite, j’aime pas trop moi, le mec ou la femme qui a dit avait certainement une belle gueule, il pouvait se permettre ).  Nous, peuple des moches (et qui le savent), nous avons un seul avantage, les nuits  ou tu ne rentres pas seul  ( que la France t’offre une fois tous les 3 mois et la Belgique une fois par semaine) tu éprouves beaucoup plus de satisfaction et de bonheur qu’un bel homme (tiens, je devrais demander à Fabian ce qu’il en pense ?) , c’est vrai hein , tu la regardes le matin et tu te dis « putain, je suis trop fort(e) » (je rajoute le (e) ! je suis pas sexiste t’a vu ?) . Le jour où j’aurais une situation financière aisée et surtout stable, je ferais une intervention chirurgicale, non pas pour devenir plus beau non ! Pour devenir encore plus moche ! Je rentrerais dans un cabinet comme celui de NIP TUCK (je ne sais pas comment ça s’écrit et j’ai pas envie d’aller sur Google) bref, je rentrerais, je poserais une photo de Joey Star et je dirais : « c’est comme lui que je veux être ! », je sens que je vais bien m’amuser. 

-        Bravo Hamdi, bravo ! Applaudissons tous notre ami Hamdi qui a fait un grand travail sur lui-même pour dégager son complexe et tenons nous la main, tous ensemble, avec notre président, on dit «  non !  aux moches, aux arabes, aux juifs, aux noirs, aux pauvres, aux handicapés, aux rousses, aux PD, aux ouvriers, aux gros, aux grosses aussi, aux socialistes, aux pacifistes, aux putes soumises et aux ni putes ni soumises. -        Oh ! oh ! Madame c’est bon là -        Je me sens seul -        Sur le sable les yeux dans l’eau ? 

-        Quoi ?

Non, rien !

La fillette télé dans 1 - Les textes à Ceced'z christophecoach

 


Autres articles

12 commentaires

  1. From Tunis dit :

    tout ce qu’on a envie de dire c « t’arreeeeetttes »
    « on voit bien k l’effort y est, mais vous pouvez mieux faire » c’est ce kon m’a dit lors de mon dernier entretien, je comprend ce qu’ils voulaient dire maintenant…

  2. Julien Lepers dit :

    TOP CHRONO ! Je suis BELGE, je mets parfois une veste kaki, un T-shirt assorti, et la dernière coiffeuse qui s’est trouvée sur mon chemin a absolument tenu à me faire ressembler (à ma grande surprise) à une sorte d’Howard Jones mais en BRUN. Avec mes amis, je grimpe parfois sur une scéne où je fais semblant de savoir jouer de la BASSE, principalement pour essayer d’allumer les FILLES. J’ai d’ailleurs récemment réussi l’exploit de vider la piste du BATEAU IVRE qui est, paraît-il, un des cafés les mieux fréquentés de MONS. Café où, entre deux déclarations philosophiques houblonnées, j’ai eu la présence d’esprit de retenir les 5 lettres du nom KEBDI, puis de les griffonner d’un trait hasardeux sur un bout de papier en rentrant chez moi, avant de m’écrouler sur mon lit, l’estomac agité de CONVULSIONS. Je suis?… Je suis?…

  3. kebdi dit :

    je pense que j’ai trouvé ! c’est le mec de MUSIC MACHINE l’un des groupes les plus underground de la scéne européenne , incompris aussi bien par la sonorisation des salles dont lesquelles vous jouez que par le public du bateau ivre ou j’étais le seul à suivre !

  4. Julien Lepers dit :

    BRAVOOOOO!!! Et vous remportez une splendide encyclopédie Larousse avec de vraies photos de femmes à poil dedans. À moins que vous ne décidiez de revenir en deuxième semaine? Moi en tout cas je reviendrai, j’ai lu tout ton blog et j’ai bien rigolé. Du coup, il est dans mes favoris.

    PS: Underground, tu parles!… Incompris… bah oui, j’ai vu la fille qui m’avait chauffé un peu avant se tirer pendant le, hum, concert avec un bellâtre aux tempes grisonnantes qui me faisait le signe de se boucher les oreilles… C’est pas encore aujourd’hui qu’on va devenir riches et célèbres :-/

  5. NADIA dit :

    messkina la fille télé, kabitelha sa3dha ya kebdie, message spécial à kebdie en martien, n’essayez pas de le décoder
    Kebdie, « la3bed fé tarkina lhamha mgata3 bé sakina » may tala3et « lhamha mgate3 bé sakkina » mouch « hamma igatte3 fé sakkina »…

  6. pepostyle dit :

    Merci pour ce commentaire Nadia, mais bon … a part « n?essayez pas de le décoder » ben moi j’pit’ keutch !!!

  7. anne france et bg dit :

    Bonjour Cédric, il faut qu on parle :

    A la lecture de ton papier on croit ( peut être on se trompe) reconnaitre qqs élèments provenant de mon foyer.
    * 1 fille tellement moche ( non la mienne est belle ou alors tu es bête)
    * qd tu as fait ton enquête auprès des 14 enfts et demi : as tu interrogé mes enfts, si c’est le cas et qu ils n ont pas su répondre à 1 question aussi stupide dis le moi je les inscrits à la DDASS de suite.
    * Le « t’arrêtes » , si je ne me trompe Jules le dit sans arrêt
    * et là où ça m a fait mal c’est quand tu parles de la télé qui marche pas qd il pleut: la notre ne marche pas qd il pleut ( elle ne marche donc jamais), et que « t habites ds la cambrousse » : t es cruel c’est déjà assez dur comme çà de vivre ici sans télé , alors , quand les gens s’ en rendent compte , c’est pire parce que , là, tu te sens obligé de parler de ton malaise. Bonjour je m appelle AF, je ne suis pas alcoolique, mais jai une télé qui marche pas qd il pleut ect… »
    * ton copain Hamdi, je comprends qu il soit mal puisqu il est moche ( nous on ne sait pas ce que c’est mais nos voisins sont moches et y en bavent // nous aussi parce qu on les voit ts les jours, d ailleurs on a demandé 1 subvention à la mairie pour le préjudice subit chaque jour qd on les voit) est ce pour cela qu il faut qu il soit désagréable avec les nanas qui proposent tjs du café?. Eh bien non!!! En même tps c’est aujourd hui 1 juillet 2007 que je me rends compte que mon entourage m a menti ( hamdi au moins on lui l’a dit). Quand je pense à tous les cafés que je t ai proposés à longueur de journées et toutes les occasions que tu as eu de me dire  » c’est hormonal et universel …. vous êtes M_ _ _ _ E non je ne peux pas le dire……
    Sur ce, Cédric , je te souhaite la bienvenue ds la famille sans télé qd il pleut, qui a 1 gosse ( pas moche) qui dit tjs « tarretes », qui habite en cambrousse où la maitresse de maison propose tjs du café.
    Bonjour à Hamdi
    Bonne continuation à toi.

  8. kebdi dit :

    Hamdi , après grande réflexion , et après concertation du peuple breton représenté par son excellence Mr Fines , nous avons décidé que toutes les filles proposant du café devront être exonéré de l?appellation « moche » .
    Ainsi toute personne continuant dans ce délire , sera jugé pour outrance à « fille gentille habitant en cambrousse , sans télé?fille pas moche? » (vous connaissez la suite) .
    Grand salut à toi BG ! je suis en Allemagne dans 2 semaines !
    Salut à toi Anne France je serais en Cambrousse euhh imm jamais !!!
    Que dieu bénisse la cambrousse

  9. Ceced'z dit :

    Merci pour ce grand commentaire (moment de littérature) Ann F. ça m’a fais bcp rire. Vous devriez nous envoyer des textes … sinon pour l’histoire c’est tiré d’une annecdote dans le métro … mais une vrai, toute correspondance avec des personnes … enfin vous voyez la suite … ya juste le coup de la télé le reste … n’est que dérivé d’une certaine sorte de tendance paranoîa douce (il parle de moi c’est pas possible … et bien nan, je vous le dirais sinon). sinon votre fille est très belle. promis vos enfants et votre télé aussi (et vous aussi même, … allez, ne soyons pas outrageant). Sinon vos voisins sont moches effectivement, et vos enfants blonds …
    voila pour vous et votre méssaage, n’hesitez pas à en laisser d’autre ca fait vraiment plaisir.

    Hamdi => je comprends rien a ce que tu dis, mais non à l’amalgamme café => fille moche

  10. Geoff dit :

    Trop marrant votre texte! Continuez! Tellement vrai….

1 2

Répondre

LE CH'VEU 2014 par Pat... |
SYNAPCCA |
L'ECRIT D'HYMALET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Merlin Bonheur
| ... HUMAINSANIMAUX du m...
| AWANATU